• Jérémie

aline dieu, la voix du bon dion

Quand on a entendu parler de ce vrai faux biopic sur Céline Dion, réalisé par et avec Valérie Lemercier dans le rôle-titre, l’humeur était à la plaisanterie. On ricanait un peu et on se moquait en se demandant à quel point le film allait être une parodie gênante.

Et nous n’aurions pas pu avoir plus tort.



Avec Aline, découvert aux Rencontres de Deauville, Valérie Lemercier se compose un rôle aux petits oignons, ne cherchant pas à jouer sur la ressemblance physique frappante vis-à-vis du modèle d’origine et qui ne pourra donc pas être utilisé comme un élément marketing (au détriment de la qualité de l’objet cinématographique, coucou Bohemian Rhapsody).

Choix judicieux et dans l’air du temps, Valérie Lemercier joue Aline à toutes les étapes de sa vie, de petite fille à adolescente coquette à artiste dévouée à son art qui n’oubliera jamais ses origines, grâce à des effets visuels plutôt réussis qui ne nous font jamais sombrer dans « l’uncanny valley » (la vallée de l’étrange). Le rendu est même plutôt amusant et on sent que Valérie Lemercier s’est amusée comme une petite folle à l’idée de pouvoir retomber en enfance.



Le casting (hormis Aline) est composé d’acteurs peu connus de ce côté-ci de l’Atlantique, ce qui rajoute sans doute à l’authenticité de cette famille attachante, qui compte autant à nos yeux, qu’aux beaux yeux d’Aline.

Le film traite de la vie de Céline Dion, enfin Aline Dieu, avec beaucoup de respect, d’humour et d’amour. La relation amoureuse entre Aline et son producteur était un sujet sensible à aborder de nos jours mais le film traite cet élément avec beaucoup de discernement et de justesse. Valérie Lemercier nous fait rire, pleurer et nous donne envie de danser.



Il faudra cependant bien se garder de voir le film comme un documentaire, Valérie Lemercier a voulu garder une certaine distance avec la réalité et ne pas être invasive dans la vie de Céline Dion. Ainsi elle a par exemple refusé de tourner dans son village d’origine et c’est aussi pour cela qu’elle a changé tous les noms. Et comme elle le dit si bien : « Il ne peut pas y avoir deux Céline Dion. Et la réalité n’est pas forcément plus vraie que les beaux mensonges. »



67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Gris RSS Icon

© 2020 by Le Zola