• Olivier

Noémie Livoir (Les Bookmakers)

Nous avons demandé à différents professionnels du cinéma de répondre à quelques questions pour évoquer leur métier. Aujourd'hui, Noémie Livoir, chargée de programmation province (Périphérie, Est / Lyon / Marseille).


La Nuée (Just Philippot, 2020)

1/ En quoi consiste ton métier ? Je suis la personne qui fait le lien entre la société de distribution et la salle de cinéma. J’essaye de faire en sorte que le film soit diffusé dans les salles qui lui correspondent avec la meilleure exposition possible (meilleurs horaires, meilleur jour).


Parasite (Bong Joon-ho, 2019)

2/ Comment définirais-tu la ligne éditoriale des Bookmakers ? Les Bookmakers fait figure d’exception dans le monde de la programmation/distribution puisque nous travaillons pour 3 sociétés de distribution différentes (The Jokers, La Rabbia et Capricci). Ce qui est très enrichissant pour moi, c’est que je travaille sur différents films (nouveautés, films jeune public, films de patrimoine). Ce qui est important pour nous, c’est d’essayer de proposer des films d’auteurs originaux, qui sortent de l’ordinaire (et qui peuvent potentiellement intéresser des jeunes spectateurs avec l’idée de renouveler le public cinéphile !)



Pluie noire (黒い雨, Kuroi ame, Shōhei Imamura, 1989)

3/ Comment te représentes-tu le métier de distributeur dans les années à venir ? Il est difficile pour moi d’imaginer à quoi va ressembler ce métier dans les années à venir puisque je n’arrive pas à imaginer le monde dans les années à venir ! Je pense que le métier va changer, évoluer mais pas disparaître. Le passage du 35 mm au numérique avait été un changement incroyable pour le métier. Pourtant, les programmateurs sont toujours là. Je ne crois pas à la disparition des cinémas, pas plus qu’à la disparition du métier de programmateur !



69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout